jeudi 20 mars 2014

Découverte de la grossesse 2 : L'annonce au Papa

Je reste un bon moment sur les toilettes, pensive. Qu'est-ce que je vais bien pouvoir faire ? Comment est-ce que je peux lui expliquer ça ? Est-ce qu'il va être énervé, déçu, un petit peu fier et heureux quand même ? Cette grossesse est totalement inattendue et il ne s'agit pas exactement d'une super nouvelle, j'en suis bien consciente. On ne se connait pas depuis si longtemps que ça après tout, on est encore jeunes, sans situation, je suis étudiante, il ne peut même pas quitter le pays avant d'avoir accompli son son service militaire, on ne vit pas ensemble, et surtout .. nous ne sommes pas mariés, et ça c'est plutôt un très très gros HIC, du moins pour lui et sa famille qu'il risque de couvrir de honte et de déshonneur, blablabla trucs de religion auxquels j'ai un peu  de mal à me faire mais que je conçois parfaitement

Je redoute énormément de lui avouer.

J'avais qu'une seule chose à gérer c'était prendre cette fichue pilule et j'ai pas été foutue de le faire, je suis vraiment une bonne à rien, peut-être que tout va être détruit à cause de ma flemmardise parce que ouais c'est trop chiant de configurer une application (que j'ai par ailleurs dans mon téléphone) qui me rappellera tous les jours à telle heure de ne pas oublier ma petite pilule pour ne pas faire l'erreur de ma vie et tomber enceinte au mauvais moment ! 

Je me déteste et je suis sûre que mon inconscience va me coûter mon couple, mon futur et peut-être même la vie de ce petit-être qui est en moi.

Je me ressaisis un peu et repars dans la chambre. Je le regarde dormir en toute innocence, comme un bébé justement, pourtant sa vie vient de changer, et je ne peux pas m'empêcher de penser que je suis vraiment méchante. Je sais très bien qu'inconsciemment cette pilule j'étais si réticente à la prendre et si prompte à l'oublier car j'avais besoin d'avoir la preuve que je n'étais pas stérile.  Et pour me convaincre moi-même de l'existence d'un trouble nullement avéré j'ai pris des risques inconsidérés sans jamais sérieusement penser aux conséquences, c'est complètement stupide. 

J'avais peur de sa réaction, de le décevoir, de lui gâcher sa vie, de le bloquer dans une relation avec moi, de le contraindre à assumer un enfant qu'il ne désire pas et qu'il regrettera un jour, j'ai jamais voulu lui imposer quoi que ce soit,  même si l'on est certains de nos sentiments et que l'on se projette toujours un peu plus loin dans le futur, notamment le mariage, le bébé n'était pas prévu là maintenant tout de suite. Ce n'est pas le moment.


Je me suis allongée à côté de lui et repars dans mon monologue interne. Est-ce que la meilleure solution ne serait pas tout simplement d'avorter, sans lui dire, j'aurais à porter le poids de la culpabilité toute seule mais après tout, c'est ma faute à moi, il n'en saurait jamais rien, il n'aurait pas de décision à prendre, de choix à faire. 

Mais tuer mon bébé, comment s'y résoudre ? Comment ne pas lui en vouloir après de ne s'être rendu compte de rien ? 

Je suis curieuse maintenant :  j'ai envie de savoir à quoi il ressemble, je suis égoiste, je veux son bébé auprès de moi pendant qu'on sera séparé pendant l'armée. Mais un bébé ça se conçoit de nouveau, un homme comme lui, si je le perds à cause de ça, j'en retrouverai jamais un. Mes pensées son contradictoires et je suis complètement perdue. Non c'est pas une décision que je peux prendre sans son avis.

Je commence à pleurer et ça le réveille.

''Qu'est-ce qu'il y a ma puce ? ''

''Ouin Ouin Ouuuin, je veux pas t'en parler Ouin Ouin Ouuuin, j'ai peur de ta réaction … tu vas me détester ''

Il commence à prendre peur et me serre fort fort fort dans ses bras (= technique d'amadouement).

"Mais non t'inquiètes ma chérie tu sais que tu peux tout me dire ! ''

''.....''

''PouPou racontes-moi tout ! Qu'est-ce qu'il se passe ? Qu'est-ce que tu as fais ? C'est pas grave, je t'aime et tout peut s'arranger
"

''Aaah nooooon tu me pardonneras jamais ça"

Allez bien 10 minutes dans ce style avant que je crache le morceau (Award de la drama queen revient sans contexte à qui svp ?!).

''Awn bébé je crois, enfin je suis sûre, enfin presque sûre que suis enceinte''

'' ...... Ah.''

Douche froide. 


Il digère en silence pendant quelques temps, et je redouble de pleurs. ça y est il ne m'aime plus, il va me quitter c'est sûr.

Au bout d'un moment il passe sa main sur mon ventre. Et ça a été le geste avec le plus beau et le plus important de toute mon existence jusqu'alors.



Il nous aime. 




Rendez-vous sur Hellocoton !

1 commentaire:

  1. Très touchant, heureuse pour toi qu'il "vous" aime et que tout se passe bien ;-)

    RépondreSupprimer